Livraison offerte dès 100€ d'achats - Inscriptions stages 2022 ouvertes



Souples et dorées : nos crêpes à la farine d'Engrain

Publié par Les Maitres de mon Moulin Les Maitres de mon Moulin le

Un saladier, notre farine d'Engrain, un peu de beurre demi-sel, un petit puits et quelques œufs de ferme et nous voilà partis pour de belles crêpes aux notes si particulières apportées par notre petit épeautre ; douceur, digestibilité, des saveurs qui collent si bien aux crêpes et qui porteront leur lot d'émotions à vos goûters de Chandeleur ! 

Voici les ingrédients dont vous aurez besoin pour mettre la main à la pâte : 

  • 300 gr de farine d'Engrain 100% Nature
  • 3 œufs de ferme 
  • 75 g de beurre demi-sel 
  • 3/4 l d'eau (voir un peu plus en fonction de la texture voulue)

Dans un grand saladier, commencez par mélanger votre farine d’Engrain 100% Nature avec les œufs jusqu’à obtenir une texture grumeleuse.

Ajoutez ensuite l'eau tout en remuant énergiquement avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir une pâte à la texture homogène “ aussi fluide qu’un ruban “.

Faites faire votre beurre demi-sel (en prenant soin de ne pas le brûler) puis ajoutez-le dans votre saladier. Remuez de nouveau votre pâte pour incorporer le beurre fondu et faire disparaître les éventuels derniers grumeaux.

Viens ensuite le moment de la cuisson : faites chauffer votre poêle légèrement beurrée au préalable puis versez-y une petite louche de pâte à crêpes à l’Engrain !

Une fois les crêpes légèrement tiédies, régalez-vous en les tartinant de pâte à tartiner, confitures maison ou autres gourmandises ! 

Un peu d’histoire pour aller plus loin…

Chez les Maîtres de mon Moulin nous pensons que pour pleinement apprécier et organiser un moment tel que celui-ci il faut en connaitre la genèse culturelle. Puis clairement posons-nous la question de ce que viendraient faire dans ce moment nos recherches et travaux sur les Blés anciens si nous ne reliions pas ceux-ci à cette genèse culturelle ?


Si notre honnêteté intellectuelle nous pousse à être anadromes, tels les saumons, nous nous devons de remonter aux sources et ne pouvons donc ignorer qu’il s’agit d’une fête religieuse certainement mise en œuvre autour du XIIe siècle, chez nous occidentaux. Chandeleur vient du latin populaire candelorum. En association à festa dans l'expression « festa candelorum », cela donne la « fête des chandelles ». Cette fête catholique est célébrée le 2 février, 40 jours après Noël, elle commémore la présentation de Jésus au Temple et la purification de la Vierge. Le jour de la Chandeleur, le prêtre bénit les cierges et… les crêpes de la Chandeleur.

Mais pourquoi fait-on des crêpes à la chandeleur ? 

Premier point immuable ; une crêpe, c'est rond ! Cette forme ronde et la couleur dorée symbolisent à l’évidence le disque solaire et évidemment le retour à la lumière. C’est bien au début du mois de février qu’il commence à être clairement visible pour tous que les jours commencent progressivement à rallonger. Les crêpes seraient donc très vraisemblablement un hommage au cycle des saisons et plus précisément une célébration de l’arrivée prochaine du printemps, saison qui annonce des jours meilleurs.  Soyons-en d’autant conscients en nous replaçant dans le cadre de vie de nos aïeux pour qui les rudesses de l’hiver étaient bien plus cause de soucis que pour nous aujourd’hui. Faisons ce petit effort qui devient alors hommage, donc célébration, et cela amplifie grandement le bonheur de ces moments de partage.